LYON 04 72 66 00 40
PARIS 01 34 35 31 40

Analyse amiante

AD-LAB utilise les normes nationales françaises, européennes et internationales en vigueur pour la préparation et l’analyse des échantillons.

Lorsqu’aucune norme n’est disponible AD-LAB utilise les documents de références techniques et scientifiques les plus reconnus, après validation par notre équipe scientifique.

AD-LAB utilise la norme NFX 43-050 pour la recherche de fibre d’amiante et peut appliquer aussi, en concertation avec ses clients et pour répondre à des besoins techniques spécifiques, d’autres normes internationales telles que les normes ISO 10312 et ISO/DIS 13794 pour la mesure d’empoussièrement en amiante dans l’air.

https://www.ad-lab.fr/wp-content/uploads/2017/05/Amosite-300x200.jpg

AD-LAB n’utilise pas la microscopie électronique à balayage (MEB) pour l’analyse d’amiante.

En effet cet appareil ne permet pas de garantir une détermination non équivoque des fibres d’amiante (impossibilité d’effectuer une analyse de diffraction électronique, déterminante pour la reconnaissance de l’amiante). De plus sa résolution est limitée aux fibres de diamètre supérieur à 0.2 mm : les concentrations en amiante dans l’air mesurées en MEB sont donc systématiquement sous évaluées par comparaison au MET par exemple lors de présence d’amiante de type chrysotile.

ANALYSE AMIANTE

DANS LES MATERIAUX DU BATI

Voir la fiche technique

L’analyse des échantillons solides au microscope optique (MOLP) comprend, couche par couche :

  • Une évaluation de l’homogénéité de l’échantillon ;
  • Une évaluation du pourcentage par type d’amiante ;
  • Une description de la texture du matériau.

La détermination des minéraux asbestiformes (amiante) se base sur les caractères minéralogiques (biréfringence, indice de réfraction, signe d’allongement, pléochroïsme, couleur de dispersion en Mc Crone) et sur la morphologie.

Le laboratoire AD-LAB est spécialisé dans les analyses pour la recherche et l’identification de l’amiante dans les  matériaux et vous propose des analyses adaptés à vos demandes afin d’obtenir et vous rendre un résultat fiable.

Les analyses des échantillons solides sont réalisées selon un protocole qui établit, en fonction des matériaux rencontrés, le type d'analyse (MOLP, MET) à effectuer. En dernier recours l'analyste a tout pouvoir pour effectuer le type d'analyse qu'il estime indispensable afin de garantir la fiabilité du résultat.

Les textes de référence utilisés sont le HSG 248 en microscopie optique, la méthode CHATFIELD en microscopie électronique et le programme 144 du COFRAC. Ces références représentent les techniques les plus au point actuellement dans le domaine. En particulier la méthode CHATFIELD, pour laquelle AD-LAB est accrédité COFRAC, qui permet de quantifier l'amiante dans les matériaux avec une grande précision.

ANALYSE AMIANTE

DANS LES ENROBÉS ROUTIERS

Voir la fiche technique

Même en présence d’un protocole d’analyse, l’amiante dans les enrobés reste une matrice complexe pour les granulats et les roches naturelles car susceptible de contenir de nombreuses PMA de différentes natures. L’analyse de ces échantillons demande donc des compétences spécifiques.

AD-LAB met au service de ses clients, du personnel technique de grande qualité de par leur cursus initial et leurs formations professionnelles (80% de notre personnel est de formation minéralogiste, géologue).

En effet, l’amiante étant un minéral, qui mieux qu’un géologue minéralogiste peut déceler et appréhender cet agent pathogène...

D’un point de vues techniques d’analyses, AD-LAB atteint et assure une limite de détection de 0,1% (ce qui implique une très grande précision dans le rendu de ses analyses), pour un intervalle de confiance de 95% sur l’ensemble de ses matrices, particulièrement dans les granulats et les roches naturelles.

Exemple : Pour un même échantillon analysé par deux laboratoires différents, les résultats peuvent être discordent car chaque laboratoire a une limite de détection différente.

ANALYSE AMIANTE

DANS LES ROCHES NATURELLES

Voir la fiche technique

Avec du personnel composé essentiellement de géologue et minéralogiste, le laboratoire AD-LAB est le spécialiste de l’amiante naturel et le plus à même d’effectuer vos analyses sous accréditation COFRAC aussi bien pour trouver l’amiante réglementaire que pour différentier les fragments de clivage asbestiforme et non asbestiforme.

L’actinote existe dans la nature sous différentes formes : prismatique, aciculaire (en aiguille) et asbestiforme.
La classification de l’actinote comme étant de l’amiante est différente selon que l’on soit carrier géologue, hygiéniste ou médecin…

Pour les carriers qui produisent des granulats, seule l’actinote asbestiforme classe (c) du tableau 1 visible à l’œil nu est considérée comme de l’amiante.

La difficulté est qu’une fois broyées, ces différentes formes d’actinotes peuvent être classées comme de l’amiante en fonction des méthodes analytiques recommandées par la réglementation du pays. La conséquence est qu’un produit vendu comme ne contenant pas d’amiante peut être classé comme amiantifère après une analyse.

En France la seule méthode de référence de l’identification d’amiante au microscope électronique à transmission est la méthode NF X 43 050.

Une observation attentive des particules allongées devrait permettre d’éliminer les particules issues du broyage de l’actinote prysmatique (classe d) du tableau 1, en sélectionnant seulement les particules qui ont des bords nettement parallèles ou étagés (norme NF X 43 050). Ces particules ne doivent pas être classées comme amiante en France.

Par contre il n’est pas possible de différentier les particules allongées issues de la fragmentation d’actinote en aiguille, classe (e) et (f), des particules allongées issues de l’actinote asbestiforme, classe (g) du tableau 1.

Les matériaux peuvent également être analysés au MOLP cependant les fibres les plus fines d’amiante ne sont pas détectées.

ANALYSE AMIANTE

DANS L'AIR

Voir la fiche technique

La préparation et l’analyse sont effectuées conformément à la Norme NFX 43-050, aux LAB ref 26 et 28 et au programme 144 du COFRAC. Le laboratoire dispose de l’ensemble du matériel requis par ces normes. De plus, les préparations sont effectuées sous hotte à flux luminaire fournissant de l’air filtré et garantissant la protection contre d’éventuelles pollutions des échantillons.

Les analyses sont effectuées avec un microscope électronique à transmission analytique à un grossissement minimum de x 13 500. Le microscope est équipé d’un analyseur chimique étalonné pour l’analyse quantitative, et d’un porte-objet double axe de rotation garantissant l’obtention de spectres de diffraction. L’ensemble de l’équipement est aligné et réglé régulièrement conformément aux prescriptions des normes.

La qualité des mesures en MET est attestée par le classement lors des tests d’inter-comparaison organisés par l’INRS.

Pour les analyses de type audit, libératoire et restitution, AD-LAB vise une sensibilité analytique entre 0,3 et 0,5 (pour des conditions de prélèvement de 10-12 m3).

Pour les analyses de contrôle, l’objectif de mesure pourra être défini au cas par cas en fonction des besoins du chantier ou demandeur, étant entendu qu’une précision identique aux mesures libératoires et de restitution est toujours possible.